3, 2, 1… décuvage !

Et voilà, c’est parti. Après une courte période de macération, les premiers rouges ont été décuvés ce matin.
Les jus de la Vigne d’Albert se sont affinés, la bouche s’est remplie, structurée, les tanins se sont bien enrobés, c’est donc le moment idéal pour écouler ce vin et vider la cuve des quelques 30 hectolitres de marc qu’elle contenait.

Un gros travail, très physique… quelle aubaine ! Nous avons cette année un Corentin (notre joker vendanges) taillé pour ça, et qui a vidé cette cuve en un temps record. Un vrai travail pour un ancien première ligne d’une équipe de rugby cadurcienne qui se langui des entrainements. Heureusement, on a assez de travail pour le défouler ! En voilà un qui va bien dormir cette nuit…